Skip to content

Fips explore la savane

Fips explore la savane
Fips, Franzi et Félix jouent aux explorateurs.
Esther Hänggi

Franzi a emprunté la loupe de Maman. Fips regarde à travers des jumelles. Ils se faufilent ensemble à travers les buissons. Tout à coup, un craquement se fait entendre derrière eux. Surpris, ils sursautent. Mais heureusement, ce n’est que Papa. Celui-ci demande à Félix, Fips et Franzi ce qu’ils font: «Nous sommes des explorateurs. Nous découvrons de nouvelles choses!» explique fièrement Fips.

«On découvre mieux dans des endroits où l’on n’est pas encore allés», dit Papa. «J’ai une idée: faisons une expédition!» «Une expédition? Qu’est-ce que c’est?» demande Fips, curieux. Papa explique: «Lorsqu’on fait une expédition, on découvre une région. Et aujourd’hui, nous allons à la découverte de la savane!» Fips, Franzi et Félix sont enthousiasmés. Ils se dépêchent d’aller dans le terrier. Chacun prépare son bagage. Ça va être passionnant! Maman et bébé Finn disent au revoir depuis la maison.

Publicité

Fips, Franzi, Félix et Papa partent à l’aventure. Félix veut voir les montagnes. Mais le chemin est loin. Et le soleil s’élève toujours plus haut dans le ciel. Enfin, les quatre suricates font une pause sous quelques buissons. Fips, Franzi, Félix et Papa se régalent avec les pains préparés par Maman. Par la suite, ils font tous une sieste. Il fait trop chaud pour continuer la marche.

Alors que Fips ouvre ses yeux, il découvre devant lui une petite trompe poilue. La trompe tremblote d’excitation. Au-dessus de la minuscule trompe se trouvent deux immenses yeux noirs. Surpris, Fips se dresse. Et hop, l’animal à trompe s’est déjà échappé. Fips réveille vite Papa. «C’était sûrement une musaraigne-éléphant», pense Papa. «Sûrement que les miettes de pain l’ont attirée.» Une musaraigne-éléphant? Une souris avec une trompe? Fips n’avait jamais entendu cela auparavant! Papa explique: «Avec sa trompe, la musaraigne trouve sa proie même dans le sable.»

Fips, Franzi, Félix et Papa se mettent à nouveau en route. Au loin, ils aperçoivent un troupeau de zèbres. Franzi veut savoir pourquoi les zèbres ont des lignes. Papa explique que c’est une astuce. Le motif camoufle les zèbres. Leurs contours disparaissent avec la chaleur. Et les lignes bougent dans tous les sens quand les zèbres courent, pour échapper à leurs prédateurs. Ceux-ci ne savent plus où court le zèbre. Fips et Franzi sont émerveillés. Comme c’est pratique!

Puis ils arrivent dans une petite forêt. Les arbres sont verts. Mais Fips ne voit pas d’eau dans les environs. Etrange. Comment est-ce que ces arbres survivent?

Félix a une réponse: «Il y a de l’eau même dans le désert! Bien en dessous du sable. Les arbres ont de très longues racines. Bien plus longues que la hauteur des arbres. Les racines vont profondément sous le sable. Jusqu’à l’eau dans le sol. C’est comme cela que l’arbre survit dans le désert.»

Une branche s’est décrochée. Elle est posée au sol. Franzi la met sous la loupe. La branche a des épines! Comme une rose. Papa explique que l’arbre se protège des animaux qui veulent manger ses feuilles. Mais cette protection ne fonctionne pas toujours. Papa pointe un groupe de girafes qui avancent avec élégance en direction des arbres. Une girafe se dirige vers l’arbre qui se trouve juste au-dessus des enfants. Franzi et Fips l’observent avec curiosité. Grâce à sa tête étroite, la girafe se faufile facilement à travers les branches. Puis elle tend sa langue. La langue est très longue. Et bleue!

La longue langue bleue attrape toutes les feuilles entre les épines. La girafe mâchouille joyeusement sa salade de feuilles. L’estomac de Fips gargouille. Mais alors! Est-ce qu’il est de nouveau l’heure de manger? Les quatre compères regardent vers le ciel. Le soleil se trouve déjà très bas sur l’horizon. «Je crains que nous ne devions déjà rentrer», explique Papa. «Sûrement que Maman nous attend!»

la nuit est presque tombée quand les quatre explorateurs arrivent à la tanière à suricates. Maman a allumé un feu. Ainsi Fips, Franzi, Félix et Papa peuvent trouver le chemin plus facilement. «Vous voilà enfin!» s’exclame Maman. Juste à temps! Maman a fait griller quelques asticots dans les braises. Ils sont bien croustillants!

Lors du repas, les quatre explorateurs racontent toutes leurs aventures. Les souris avec des trompes, l’astuce des zèbres rayés, l’arbre à longues racines et même la girafe à langue bleue.

Puis ils observent ensemble le ciel étoilé. Papa sourit: «Merci, mes explorateurs. J’avais oublié la beauté de notre monde et comme tout est si bien créé», dit-il. Fips, Franzi et Félix sont du même avis.



Pour poursuivre la lecture, choisi une des options suivantes :

Créer un compte gratuitement

Et profite d'un abonnement de 14 jours gratuitement.

Publicité