Skip to content

Fips et la grande fête de la savane

Fips et la fête dans la savane
Fips le suricate est un peu perplexe. Depuis quelques jours, tout le monde autour de lui semble terriblement débordé.
christophe

Aujourd’hui, sa maman ne lui a même pas demandé s’il avait bien brossé sa fourrure.
Elle a complètement oublié. Après le petit déjeuner, elle a dû partir en urgence à la recherche d’asticots. Elle a dit qu’elle avait besoin d’asticots très très gros. Ils sont tellement onctueux. Et il en faut une grande quantité.

Papa n’a pas non plus de temps pour jouer. Il a toute la tanière à nettoyer. Déçu, Fips est allé voir d’autres enfants suricates. Félix et Franzi jouent avec leurs cousins et cousines au football.

Publicité

A l’exception d’oncle Dodo et de tante Mala, personne n’est vraiment disponible chez les adultes. De temps en temps, l’un d’eux passe et disparaît par une autre entrée de la maison.

Pourquoi sont-ils tous si affairés? Y a-t-il une menace? Fips se tient sur ses pattes arrières et regarde dehors. Il ne voit rien. Mais… il y a quelque chose qui bouge là-bas! Fips est sur le point de déclencher l’alarme lorsqu’il reconnaît Lulu, le porc-épic. Lulu est une amie de Fips.

Soulagé, Fips court vers elle. «Bonjour Lulu! Que c’est bon de te voir. Sais-tu ce qu’il se passe ici?» demande Fips.

Lulu rigole. «Mais alors Fips! Dans quelques jours, c’est la grande fête de Noël de la savane – comme chaque année! Tout le monde est très occupé. Surtout les adultes. Ils nettoient tout, embellissent, décorent et récoltent des choses bien particulières. Les porcs-épics se sont aussi levés de bonne heure ce matin. Même l’aigle Kunabi semble s’être envolé, peut-être l’as-tu vu tournoyer au-dessus de ta tête?»

Fips fait de grands yeux. La fête de Noël de la savane? C’est vrai! Félix en avait parlé. Fips n’avait-t-il pas reçu sa locomotive l’an dernier?

«Y a-t-il des cadeaux lors de la fête de Noël de la savane?» demande Fips à Lulu. Lulu hoche la tête. «Cette année, j’ai demandé un nouveau peigne pour épines. Bleu clair avec des petites paillettes. J’espère que mon souhait se réalisera!»

Fips ne comprend pas. Une fête c’est super. Mais pourquoi les cadeaux? «Personne n’a son anniversaire», constate-t-il.

«C’est l’anniversaire de Dieu!» explique Lulu. «Eh bien, en fait, c’est celui de Jésus, son fils. Nous célébrons sa naissance. Il a apporté la paix à tous les hommes et aux animaux, et parce que nous ne pouvons rien offrir à Jésus nous-mêmes, nous nous donnons mutuellement quelque chose.»

C’est une bonne idée, pense Fips. Il veut faire un cadeau à son Papa et sa Maman. Et à Félix et Franzi aussi. Et à Papy et à Mamie. Mais alors, oncle Dodo et tante Mala doivent aussi recevoir quelque chose. Et Lulu. Et Tilli, la gerboise, avec qui Fips aime tant jouer… Fips déglutit. Comment va-t-il trouver autant de cadeaux? Soudain il se sent mal. Lulu le rassure.

«Pourquoi ne pas aider les autres à tout préparer pour la grande fête?» suggère Lulu. «Cela pourrait être notre cadeau: Aider!»

Fips trouve que c’est une super idée. Les deux courent vite ensemble vers l’entrée de la maison des suricates. Le père de Fips est là, en train de balayer de vieilles herbes et des pierres. Les amis aident à tout ramasser sur une grande feuille et versent tout cela sur le tas de déchets près de la haie. Maman revient de sa récolte d’asticots. Elle en a ramassé un grand panier! Youpi!

Félix et Franzi, Fips, Lulu, Maman et Papa, confectionnent tous ensemble de succulents gâteaux d’asticots pendant le reste de la journée. Ils pétrissent, ils rigolent, ils goûtent et se salissent. Tout le monde s’amuse et il faut bien sûr goûter! On a presque l’impression que la fête de la savane a déjà eu lieu aujourd’hui.
Et tout ça sans cadeaux.



Pour poursuivre la lecture, choisi une des options suivantes :

Créer un compte gratuitement

Et profite d'un abonnement de 14 jours gratuitement.

Publicité